Assurance collective : quoi faire quand ça ne fonctionne plus?

Posted by | | Gestionnaire RH temps partiel

Collaboration spéciale :

Alexandre Timothy, conseiller en assurances et rentes collectives
AGA Assurances Collectives

Il est fréquent de rencontrer des employeurs qui sont frustrés par leur régime d’assurance collective. Augmentation des coûts, lourdeur administrative, insatisfaction des employés, problème de réclamation, etc. À ce moment, il faut revenir à l’essentiel. Et selon nous, l’essentiel se résume en quatre questions simples.

Est-ce que mon régime répond à mes besoins en tant qu’employeur?
Plusieurs employeurs offrent de l’assurance collective depuis tellement longtemps, qu’ils ont oublié les raisons pour lesquelles ils en offrent. Que ce soit pour retenir ou attirer des talents, pour assurer une meilleure santé et productivité, pour réduire l’absentéisme, pour assurer la sécurité financière de ses employés ou autres, il est primordial d’établir clairement ces raisons. Par la suite, il est plus facile de prendre des décisions éclairées et cohérentes sur les couvertures offertes, sur les coûts, etc.

L’employeur doit également établir ses besoins au niveau de l’administration du régime. Ce n’est pas tout d’offrir un régime, il faut le gérer. Paiement des factures, avantages imposables, ajout ou terminaison d’employés, service à la clientèle, continuation des couvertures lors de congé de maternité, de paternité, sans solde, etc. Il est donc important de choisir un fournisseur qui est en mesure de répondre à nos besoins, de nous supporter et de prévoir les ressources à l’interne pour effectuer le suivi du régime.

Est-ce que mon régime répond aux besoins de mes employés?
Dans la grande majorité des entreprises, plusieurs générations d’employés se côtoient, tous ayant des besoins différents en assurance collective. Mais comment faire pour répondre aux besoins de tout le monde? Et bien, en commençant par leur demander ce qu’ils veulent! Réaliser un sondage aux employés pour mieux comprendre leurs besoins, c’est une excellente idée. Il faut toutefois s’assurer de bien construire son sondage en mettant en relation les couvertures avec les coûts, car sinon tous les employés vous diront qu’ils veulent le régime le plus généreux du monde!

En comprenant mieux les besoins des employés, les employeurs peuvent mettre en place des régimes d’assurance collective qui y répondent mieux. Les réponses au sondage vous donnent par la suite une meilleure légitimité pour effectuer des modifications. Plusieurs outils peuvent également améliorer la flexibilité des régimes, comme les comptes de gestion santé, les programmes coût-plus, les régimes de type modulaire ou flexible.

Il est aussi nécessaire de bien communiquer et d’éduquer ses employés. Nombreux sont les employés qui ne connaissent pas ou ne comprennent pas les garanties offertes dans leur régime d’assurance collective. Difficile à ce moment de bien répondre à leurs besoins!

Est-ce que mon régime assure la sécurité financière de mes employés?
Lorsqu’on parle d’assurance collective, les premières protections qui viennent normalement en tête sont le massothérapeute, les lunettes et le dentiste. C’est normal car il s’agit souvent de dépenses importantes et fréquentes. Mais est-ce vraiment le but premier d’un régime d’assurance collective? Ca dépend des objectifs de l’employeur et des employés! Mais l’assurance collective, c’est aussi assurer la sécurité financière de ses employés.

Qu’arrivera-t-il à si un de mes employés ou une de ses personnes à charge devient invalide, décède ou devient malade? L’assurance collective protège les employés lors de ces situations. Il est donc important de s’assurer que son régime est adéquat et assure une bonne sécurité financière. Il peut également être intéressant d’offrir un régime de retraite afin d’assurer la sécurité financière de ses employés à la retraite.

Est-ce que mon régime est optimal financièrement ?
Il s’agit sans aucun doute de la question la plus fréquemment posée par les employeurs. Et ce n’est pas pour rien que nous avons mis cette question à la fin. Il est essentiel de répondre d’abord aux questions précédentes afin d’être en mesure de prendre des décisions éclairées sur les coûts. Il existe plusieurs solutions à court et moyen terme pour permettre à un employeur de gérer ses coûts en assurance collective.

Solutions à court terme
Les solutions à court terme sont souvent favorisées car elles règlent un problème immédiat. Mais il s’agit souvent de solutions temporaires qui font simplement en sorte de repousser le problème. Parmi ces solutions rapides, il y a le transfert des coûts vers les employés, soit en modifiant le partage des primes payées par l’employé, soit en apportant des changements aux garanties offertes dans le régime (réduction de maximum, ajout de franchises, etc.). Une autre solution à court terme souvent utilisée est de réaliser un appel d’offres auprès de différents fournisseurs.

Solutions à moyen terme
L’éducation et la sensibilisation des assurés sont souvent négligées, mais elles peuvent avoir un impact majeur sur les coûts d’un régime. Plusieurs gestes simples peuvent permettre d’obtenir des économies substantielles. Il est également possible d’implanter des mesures de contrôle des coûts dans son régime, tel que la substitution générique obligatoire ou des listes de médicaments gérées. Dans tous les cas, la communication aux employés est essentielle pour les impliquer et les engager dans la gestion des coûts de leur régime d’assurance collective.

Lorsque les entreprises atteignent un certain nombre d’employés, certaines solutions alternatives aux régimes d’assurance collective traditionnels (pleinement assurés) sont disponibles. En effet, si un employeur est en mesure d’assumer en partie certains risques du régime, d’intéressantes économies peuvent être réalisées en mettant en place des régimes avec des arrangements financiers différents, par exemple les régimes auto-assurés.

Quatre questions simples, trop souvent négligées!
Les assurances collectives représentent de plus en plus une dépense élevée pour les employeurs. Alors, lorsqu’un employeur fait face à des enjeux, il est primordial de revenir à l’essentiel pour évaluer l’éventail de possibilités et prendre les décisions nécessaires. Prendre des décisions rapides sans faire une analyse complète, c’est une mauvaise idée!


No Comments

Leave a comment